Accueil Blog Préparation du porridge : nos conseils pour une recette gourmande

Préparation du porridge : nos conseils pour une recette gourmande

Avec l’arrivée de la saison automnale et la baisse des températures extérieures, l’envie d’un plat chaleureux et revigorant est inévitable, surtout le matin. Il n’y a rien de mieux qu’un porridge délicieux et enveloppant, parfait pour se réveiller avec le bon rythme et affronter la journée d’étude ou de travail avec élan, énergie et concentration. Si vous pensez que le porridge (typique de la cuisine anglo-saxonne, mais désormais répandue un peu partout dans le monde) est en fait un plat insipide et immangeable, vous allez changer d’avis : à condition de suivre nos conseils pour un résultat super délicieux !

Qu’est-ce que le porridge ?

Le porridge est essentiellement une soupe cuite, faite de céréales (flocons ou graines) et de lait (ou d’eau), à la texture crémeuse et au goût délicat et neutre. Il peut être servie sucré ou salé et, selon sa destination finale, enrichie de dés (ou de purée) de fruits frais, d’oléagineux, de pépites de chocolat, de noix de coco, de crèmes de fruits secs, d’épices diverses et même de légumes. Ajoutez une ou deux cuillères à soupe de pulpe de potiron cuite au four et vous obtenez un plat idéal pour le petit-déjeuner ou un dîner rapide, complété par une source de protéines de votre choix.

Bien qu’apparemment simple et abordable, cette délicieuse crème d’avoine peut comporter un certain nombre d’écueils, compromettant le résultat final. Examinons ensemble les erreurs possibles que vous pourriez commettre et quelques conseils pour rendre votre porridge aussi irrésistible que possible .

Recette du porridge : tous nos conseils

La bonne quantité de liquide et une cuisson lente

Après avoir choisi vos flocons de céréales, qui doivent être naturels et d’excellente qualité, vient le temps du liquide dans lequel ils seront cuits. Le conseil est d’ajouter une part d’eau et une part de lait (ou de boisson végétale), dans des proportions de un pour deux (ou de un pour un, selon le goût). Pour 30 à 40 grammes de flocons d’avoine, il faut prévoir environ 100 ml d’eau et deux fois plus de lait. Voici les étapes de la recette :

  1. Recueillir les céréales dans une poêle antiadhésive (poêle en fonte idéalement), ajouter l’eau et commencer la cuisson à feu doux, en remuant continuellement avec un fouet à main ou une cuillère en bois ;
  2. Dès que le liquide est absorbé, verser le lait, éventuellement tiède et non froid du réfrigérateur, et continuer jusqu’à obtenir la bonne consistance (environ 4 à 5 minutes). La consistance peut varier en fonction de vos goûts ;
  3. Si vous préférez un porridge « plus fondant« , augmentez le feu dans les dernières minutes de la cuisson et laissez-le bien sécher. Veuillez noter que le porridge sera encore assez compact et « collant » une fois refroidis ;
  4. Une fois que votre préparation est prête, versez-la dans un petit bol et laissez-la refroidir pendant une dizaine de minutes : ce temps est essentiel pour permettre aux arômes et aux saveurs de se mélanger entre eux, afin d’en apprécier toutes les nuances .

Pour un porridge authentique et nutritif, choisissez un lait de vache de bonne qualité ou une boisson végétale (amande, soja, riz, noisette…) sans sucre ajouté, sans conservateur ni huile végétale.

Sucrez naturellement

Si possible, évitez d’ajouter du sucre raffiné et sucrez avec un filet de miel, du malt de riz ou une cuillère à café de sirop d’agave. Pour une alternative de porridge healthy zéro calorie, à faible indice glycémique, qui convient également aux diabétiques et aux personnes résistantes à l’insuline, essayez l’érythritol, un édulcorant naturellement dérivé extrait des fruits et des aliments fermentés, ou optez pour des sultanines séchées ou des chips de pomme déshydratées.

Pour obtenir des flocons d’avoine avec une note épicée et chaleureuse, ne lésinez pas sur les arômes : poudre de cannelle ou bâtons de cannelle, graines de vanille, gouttes d’essence, zestes d’agrumes râpés, gousses de cardamome écrasées dans un mortier… Si vous avez la dent sucrée, ajoutez une cuillère à café de poudre de cacao amer ou de pépites de chocolat noir. En bref, la seule limite est votre imagination.

Ajoutez des fruits frais et secs

Si vous souhaitez obtenir un porridge corsé et particulièrement satisfaisant, nous vous conseillons d’ajouter au porridge, pendant la cuisson, un morceau de pomme finement râpé qui rendra le porridge rassasiant, naturellement sucré et très crémeux (bien entendu, la pomme peut également être remplacée par une poire, un morceau de banane écrasée, etc). Une fois cuite, vous pouvez également enrichir votre porridge avec d’autres fruits frais, qui, selon la saison et les goûts personnels, peuvent varier continuellement, pour un petit-déjeuner toujours différent et jamais ennuyeux.

Dans le cas des fruits secs (pignons, amandes, noix de cajou, noix…), qui sont indispensables pour compléter le plat avec la bonne quantité de matières grasses, évitez de les ajouter pendant la cuisson. Faites-les griller légèrement dans une poêle ou laissez-les tels quels, mais dans tous les cas, ajoutez-les plus tard, lorsque le porridge sera tiède, pour préserver leur croustillant.

Porridge healthy : variez les plaisirs

Une fois que vous aurez assimilé les « concepts de base » du porridge, qui sont valables pour toutes les versions, il ne vous reste plus qu’à expérimenter, en essayant les combinaisons les plus variées et en choisissant les recettes qui vous conviennent le mieux. Parmi les combinaisons les plus éprouvées, le classique pomme et cannelle, avec l’ajout de crème d’amande blanche pelée, poire et chocolat, complété par des noisettes grillées, ou encore chocolat et écorce d’orange râpée, enrichi de copeaux de noix de coco grillée. A vous de jouer !

Flocons de céréales : bon à savoir

Commençons, bien sûr, par l’ingrédient de base pour le fabriquer : les flocons de céréales. La version traditionnelle consiste à ajouter des flocons d’avoine (autrefois, on utilisait de la farine d’avoine), qui doivent être complets, naturels, c’est-à-dire sans sucre ajouté, et strictement biologiques. Comme cette céréale conserve la partie extérieure du grain, il est préférable de se fier à un type d’agriculture (biologique) qui n’utilise pas de pesticides.

Avec ses innombrables propriétés bénéfiques, l’avoine est hypocholestérolémiante (elle aide à réduire le taux de « mauvais » cholestérol) et calmante, grâce à la présence d’avénine ; elle maintient le taux de sucre dans le sang stable, est pauvre en graisses et riche en protéines; c’est pourquoi le porridge nous laisse longtemps rassasiés. Son excellent profil nutritionnel le rend particulièrement indiqué le matin pour un petit-déjeuner nutritif et énergétique, et dans l’alimentation des sportifs, des enfants et des convalescents.

Ne pas consommer les flacons crus

Les flocons, obtenus par cuisson à la vapeur du grain de la céréale, ne doivent pas être consommés crus : en plus d’être indigestes et de provoquer des ballonnements dans l’abdomen, nous ne pourrons pas absorber les précieux nutriments et la charge énergétique, avec le risque de nous sentir léthargiques et inactifs. Alors, que faire ?

Il existe deux solutions : on peut les cuire dans un liquide, comme dans le cas du porridge, ou les faire tremper toute une nuit avec de l’eau, du lait ou du jus de fruit (le liquide doit juste s’imprégner dans les flocons).  On peut aussi ajouter une portion de yaourt (ou de boisson végétale) et d’autres ingrédients de son choix (comme des épices, des fruits rouges, des beurres de noix, etc.), mélanger le tout et laisser reposer au réfrigérateur toute une nuit. Le lendemain, vous avez le fameux gruau overnight, la version estivale de la soupe écossaise classique.

Si vous n’aimez pas le goût de l’avoine ou si vous souhaitez simplement changer de source de glucides de temps en temps, vous pouvez également choisir d’autres flocons, comme le riz, le sarrasin, l’orge, le millet, le quinoa ou le soja. Le résultat sera tout aussi  excellent.