Accueil Blog Comment bien digérer les oignons ?

Comment bien digérer les oignons ?

Roi incontesté des sautés et élément essentiel de notre tradition culinaire, l’oignon est un ingrédient pauvre en calories qui peut rendre nos plats tout simplement parfaits. Déjà utilisé par les anciens Égyptiens, l’oignon est, dans ses nombreuses variétés, un aliment polyvalent riche en propriétés bénéfiques que nous pouvons utiliser dans toutes sortes de recettes.

Une saveur forte et un parfum agréablement piquant caractérisent ce bulbe, qui peut souvent avoir un effet détonnant lorsqu’il est coupé ou se révéler être une petite brique dans l’estomac au moment où la digestion commence. Mais pourquoi l’oignon est-il difficile à digérer et que pouvons-nous faire pour éviter l’effet de mauvaise haleine ?

A moins de souffrir de gastrite, d’ulcères ou de reflux, maladies pour lesquelles il vaut mieux les éviter, les oignons crus (contrairement à la croyance populaire) sont plus faciles à digérer que les oignons cuits, mais dans les deux cas, il est important de faire attention à quelques petites précautions.

Quel type d’oignon est le plus facile à digérer ? Comment rendre les oignons crus moins forts ? Voici cinq astuces pour déguster des oignons, cuits ou crus.

1. Choisir le bon oignon

unTous les oignons sont délicieux, mais tous les oignons ne se valent pas : choisir un produit frais et de qualité peut faciliter non seulement votre recette, mais aussi votre digestion. Le premier conseil est d’éviter d’utiliser des oignons vieux ou germés (dans ce cas, vous pouvez opter pour un recyclage créatif). Les oignons doivent être frais, fermes et parfumés ; ils auront un goût plus délicat et contiendront davantage d’enzymes qui facilitent la digestion.

2. Pour éviter la mauvaise haleine

deuxContrairement à ce que l’on pourrait penser, les oignons crus sont plus faciles à digérer que les oignons cuits, même si le fait de les déguster frais, peut-être dans une riche salade composée, peut entraîner des problèmes de mauvaise haleine. Comment éviter ce désagrément ? Une fois émincé, vous pouvez faire tremper l’oignon dans de l’eau froide pendant une heure, en changeant le liquide deux ou trois fois ; vous pouvez également le faire tremper dans de l’eau et du vinaigre pendant 30 minutes avant de le rincer et de l’utiliser dans votre recette.

Enfin, nous pouvons tamponner l’oignon coupé avec du sel, le laisser reposer pendant 10 minutes dans de l’eau et de la glace, puis le rincer : le sel affectera le goût de l’oignon, qui sera moins piquant et plus délicat. Attention à la découpe : l’oignon ne doit jamais être coupé parallèlement aux fibres ; laissées intactes, les fibres sont plus indigestes.

3. Mieux vaut le faire ramollir

troisLa question maintenant de l’oignon cuit. Il vaut mieux ne pas faire frire l’oignon dans l’huile, mais le faire flétrir avec un peu d’eau et, une fois qu’il a ramolli, ajouter l’huile et poursuivre la cuisson. Sinon, pour rendre l’oignon plus digeste, laissez-le mijoter et cuire lentement dans une cuillerée de lait ou, mieux encore, de bouillon.

4. Attention aux accords alimentaires

quatreAprès un repas riche et copieux, on accuse souvent le « pauvre » oignon, en pensant que la mauvaise digestion est de sa faute, alors que, bien souvent, c’est la mauvaise combinaison avec d’autres ingrédients qui rend notre estomac lourd. Que ne pas manger avec des oignons ? Évitez les aliments trop gras comme les fromages vieillis, les fritures, les viandes rouges, les aliments dans l’huile : associés à l’oignon, ils le rendent nettement moins léger.

5. Des herbes aromatiques à profusion

Une bonne astuce pour « alléger » l’odeur et le goût des oignons consiste à les combiner et à les consommer avec des herbes aromatiques. Le romarin, l’origan, la menthe, le persil, le basilic, le curry, la coriandre et le curcuma, en plus de posséder un arôme incomparable, ont de fortes propriétés digestives qui équilibrent et rendent l’oignon plus digeste, qu’il soit cuit ou cru.