Accueil Blog Les aliments à ne jamais consommer crus

Les aliments à ne jamais consommer crus

Avez-vous déjà pu imaginer qu’essuyer le bol de farine de votre pâte à gâteau crue avec vos doigts pouvait provoquer une indigestion ? Et que les haricots crus pouvaient vous transmettre un méchant mal de ventre ? Certains aliments ne doivent jamais être consommés crus car ils sont porteurs de bactéries ou de substances nocives pour notre organisme, substances qui ne peuvent être neutralisées que par des températures élevées. Quels sont-ils ? Et comment les traiter pour être sûr de ne pas courir de risques ? Examinons-les ensemble.

Pommes de terre crues

Au four, frites, bouillies ou poêlées : les pommes de terre sont bonnes dans tous les cas, à condition qu’elles soient cuites. S’ils sont consommés crus, les tubercules les plus appréciés et les plus consommés au monde peuvent être dangereux pour la santé. Pourquoi ?

Les pommes de terre contiennent une substance appelée solanine, un alcaloïde qui est réduit et rendu inoffensif par la chaleur mais qui, s’il n’est pas cuit, peut provoquer des crampes, une indigestion et des douleurs abdominales et, dans certains cas, une intoxication. Méfiez-vous des pommes de terre à peau verte ou des germes, auquel cas le taux de solanine est encore plus élevé.

Poulet cru

Quels que soient le traitement et les méthodes d’élevage, le poulet ne doit jamais, au grand jamais, être consommé cru. La viande de poulet est un terrain propice à la prolifération de bactéries, de bacilles et de parasites potentiellement dangereux pour la santé, notamment les salmonelles, Clostridium perfringens et Campylobacter.

La meilleure façon de les éliminer et de déguster le poulet en toute sécurité est de cuire la viande à une température minimale de 85 °C. Avant de cuire le poulet, veillez à ne pas le rincer sous l’eau pour éviter le risque de propagation de la bactérie à d’autres surfaces ou aliments.

Aubergines crues

Comme les pommes de terre, les aubergines appartiennent à la famille des Solanacées et contiennent des doses élevées de solanine, c’est pourquoi elles ne doivent jamais être consommées crues pour éviter tout risque d’indigestion ou d’intoxication.

En revanche, si vous voulez les déguster en cuisine, vous avez l’embarras du choix : en forme de champignon selon la tradition napolitaine ou gratinées au four, les aubergines peuvent vraiment contribuer à rendre vos déjeuners et dîners délicieux, à condition que les aubergines soient cuites.

Champignons sauvages

Lorsqu’il s’agit de champignons, et de champignons sauvages en particulier, il n’existe pas de règles claires et précises, il est donc important de faire preuve de prudence. Divers types de champignons sauvages, bien que n’étant pas nécessairement vénéneux, peuvent contenir des substances nocives et provoquer des indigestions.

Si vous en avez la possibilité, demandez l’avis d’un expert pour vous assurer que vous pouvez manger les champignons que vous avez cueillis, mais ne les consommez toujours qu’après les avoir cuits. Les températures élevées peuvent neutraliser toute substance nocive.

Haricots rouges crus

Manger des haricots crus peut avoir deux conséquences : un risque de se casser les dents et une éventuelle intoxication. Comment cela se fait-il ? Les haricots, comme toutes les légumineuses, sont des aliments très nutritifs, mais les haricots rouges en particulier contiennent de la lécithine et de la phytohémagglutinine, des substances toxiques qui ne sont « désactivées » et neutralisées que par le trempage et la cuisson.

Pour apprécier les haricots et ne pas contracter d’intoxication alimentaire, il est important de les cuire jusqu’à ce qu’ils soient complètement mous.

Farine crue

Il ne vous est probablement jamais venu à l’esprit de manger de la farine crue, mais en cas de doute, nous vous le déconseillons. Goûter à un petit morceau de pâte à gâteau maison n’aura pas de conséquences graves mais, si elle est ingérée en grande quantité, la farine crue peut nous mettre en contact avec la bactérie E. coli qui peut provoquer une dysenterie, des vomissements et des douleurs abdominales.

La seule façon d’éviter ce risque est de consommer la farine uniquement dans des préparations cuites. Même dans ce cas, les températures sont le seul moyen de neutraliser les bactéries.

Œufs crus

Les œufs sont sans aucun doute l’un des ingrédients les plus importants de notre alimentation et les façons de les déguster sont pratiquement infinies. Mais pourquoi les manger crus peut être dangereux ?

En effet, quel que soit le type d’élevage et les conditions de vie des poules, les œufs (surtout la coquille) peuvent contenir une bactérie appelée salmonelle, qui est responsable de l’intoxication par salmonelle. Pour éviter les risques et des douleurs abdominales allant de désagréables à difficilement supportables, il suffit de les cuire. Quelques minutes de cuisson suffisent pour que l’œuf devienne prêt à être consommé.

Viande de porc crue

La viande de porc crue peut contenir un certain nombre de parasites, notamment la Trichinella spiralis, qui est responsable d’une infection connue sous le nom de trichinose ou Trichinellose, dont les symptômes sont des douleurs abdominales, une indigestion, des nausées, des vomissements et des diarrhées.

Si les bactéries ne suffisent pas à vous éloigner du curieux et dangereux tartare de porc, il y a aussi le risque d’ingérer certains ténias, présents dans la viande crue, et de développer des infections comme le Taeniasis. La seule solution : toujours cuire le porc et ne pas le manger saignant, en veillant à ce que la température ne soit jamais inférieure à 145 °C pour les côtelettes et les longes et à minima de 160 °C dans le cas de la viande hachée.