Accueil Blog Pancakes : les erreurs à ne pas commettre !

Pancakes : les erreurs à ne pas commettre !

La pâte, la cuisson et la bonne garniture : si l’on veut préparer des pancakes parfaits, il faut veiller à ne pas commettre de petites erreurs, aussi banales que risquées pour notre petit-déjeuner étoilé. Symbole du petit-déjeuner américain, sucré mais pas trop, parfait pour tout type de garniture ou de condiment : les pancakes sont de délicieuses crêpes semblables aux crêpes mais légèrement plus épaisses et plus moelleuses, très faciles à préparer à la maison.

Simple oui, mais comme toujours quand on se met en cuisine, il faut faire attention aux pièges que chaque recette peut cacher : comment préparer une pâte parfaite et sans grumeaux ? Quelle poêle choisir et à quelle température cuire les crêpes ? Et si nous n’aimons pas le sirop d’érable, comment pouvons-nous assaisonner nos crêpes ? Voici les erreurs à ne pas commettre pour obtenir des crêpes parfaites.

Séparer les ingrédients secs et humides

unLa pâte à pancakes n’est sans doute pas l’une des recettes les plus difficiles au monde, mais si vous êtes ici, c’est que vous avez peut-être préparé une pâte trop liquide ou trop épaisse et que vous avez dû renoncer à ce délicieux petit déjeuner. Pour obtenir une pâte parfaite, mélangez les ingrédients secs (farine, levure, sucre et sel) d’un côté et les ingrédients humides (œufs, lait et beurre fondu) de l’autre, ajoutez les ingrédients secs aux ingrédients humides petit à petit, toujours en remuant, jusqu’à obtenir une pâte élastique et pratiquement lisse. Ne vous inquiétez pas si vous voyez encore quelques grumeaux, laissez simplement la pâte reposer et ils ne seront plus un problème.

Faites attention à la poêle

deuxLe terme « pancake » vient de deux mots anglais : cake et pan. Cela dit, nous pouvons affirmer avec une certitude absolue qu’utiliser la mauvaise poêle n’est pas seulement une erreur, c’est une attaque contre la culture américaine et le petit-déjeuner américain ! La poêle pour les pancakes doit être obligatoirement antiadhésive et suffisamment grande, pour que vous puissiez en cuire plusieurs à la fois, ne doit pas être grasse (le beurre est déjà dans la pâte, rien que ça) et doit être chaude au bon point (mais pour cela nous vous renvoyons au point suivant). Vous pouvez également consulter les meilleures machines à pancakes et oublier les flammes et les poêles.

Température et durée de cuisson

troisPour éviter de brûler vos pancakes ou, pire, de les apporter à table cuites à l’extérieur et crues à l’intérieur, vous devez faire attention à la température de la poêle. Faites chauffer la poêle à feu doux pendant quelques minutes, puis retirez-la du feu et ajoutez deux ou trois louches de pâte. Remettez-la sur le feu, qui doit maintenant être un peu plus vif, et faites cuire vos pancakes pendant 1 à 2 minutes, en les retournant lorsque le bord commence à se raffermir. Attention : les pancakes ne doivent être retournées qu’une seule fois, leur faire faire mille tours n’implique pas une meilleure cuisson, c’est même une erreur.

Les pancakes peuvent être empilés

quatrePendant leur cuisson, les pancakes doivent être empilés : ce n’est pas seulement un fait esthétique, c’est une tradition incontestable et nous, la tradition, nous y tenons ! Vous avez le choix entre deux options. Les empiler immédiatement, mais en risquant que celles du dessous s’effondrent sous le poids et la chaleur de celles que vous ajouterez progressivement. Ou les mettre dans un four chaud à 40°C le temps nécessaire pour finir de cuire toutes les pancakes et les empiler ensuite toutes ensemble, quelques secondes avant de les assaisonner.

L’assaisonnement

Savez-vous pourquoi les pancakes ne se démoderont jamais ? Parce qu’ils ont une saveur et une texture tellement uniques qu’ils se marient avec tout, avec toutes sortes de garnitures, du sucré au salé. D’un simple saupoudrage de sucre en poudre à une compote de fruits frais maison en passant par l’inimitable sirop d’érable. L’erreur dans le nappage ? Ne pas avoir assez d’imagination : écoutez votre palais et ne soyez pas timide, fruits secs, beurre de cacahuètes, yaourt, crème, tiramisu ou crème de cacao, il n’y a pas de limites au goût !