poissonnerie
Accueil Blog Comment reconnaître un poisson frais ?

Comment reconnaître un poisson frais ?

Êtes-vous sûr de savoir comment voir si un poisson est vraiment frais ? Voici quelques conseils pour vous aider à comprendre comment distinguer un poisson frais, d’un poisson qui ne l’est pas et à quoi faire attention avant de l’acheter. Comment reconnaître si le bar, le carrelet, ou la truite que vous allez acheter est frais ? Quels sont les signaux à observer lors de l’achat d’une dorade fraîchement pêchée ? Voici ce à quoi vous devez faire attention, avant de cuisiner dans votre poissonnière une délicieuse recette maison, pour savoir si il s’agit d’un produit frais et du jour.

A quoi faut-il prêter attention ?

Que le poisson soit frais ou non, on le reconnaît aux parties de son corps. L’œil, les branchies, la peau, les écailles, le péritoine, la colonne vertébrale et la chair peuvent envoyer des signaux qui, lorsque vous achetez du poisson ou lorsque vous le préparez à la maison, peuvent vous aider à distinguer le poisson frais de ceux qui ont déjà passé quelques jours sur les étals des poissonneries.

Les signes d’un poisson frais

Un poisson fraîchement pêché présentera les signes suivants :

  • L’œil est arrondi (convexe), la cornée transparente et la pupille noire et brillante ;
  • Les branchies sont rouge vif et sans mucus. L’odeur des branchies (et de la cavité abdominale) est celle des algues ;
  • La peau est de couleur vive, sans décoloration. Le mucus cutané, naturellement présent à la surface du poisson, est aqueux et transparent ;
  • Les écailles adhèrent à la peau. La chair est compacte et élastique ;
  • Le péritoine, la membrane qui recouvre la cavité abdominale, sur un poisson frais, adhère à la chair ;
  • La colonne vertébrale se brise au lieu de se détacher ;
  • A l’intérieur, le long de la colonne, il n’y a pas de coloration.

Reconnaître un poisson qui n’est pas frais

Lorsque le poisson n’est pas frais, vous pourrez noter un ou plusieurs de ces signes :

  • L’œil est creusé au centre, la cornée est laiteuse et la pupille est grise ;
  • La couleur des branchies a tendance à jaunir et du mucus laiteux est présent. L’odeur des branchies (et de la cavité abdominale) est âcre ;
  • La peau est terne ou dans un état de détérioration plus avancé ; le mucus est gris jaunâtre et opaque ;
  • Les squames se détachent facilement de la peau ;
  • La chair est molle et flasque ;
  • Le péritoine n’adhère pas à la cavité abdominale et la colonne vertébrale se détache. En outre, la zone située le long de la colonne vertébrale devient de plus en plus rouge en vieillissant.