Accueil Blog Plaque à induction contre vitrocéramique : Le match

Plaque à induction contre vitrocéramique : Le match

Lors de l’achat d’une plaque de cuisson encastrable électrique, il est possible aujourd’hui de choisir entre deux types de plaques. L’ancien type de plaque de cuisson dite vitrocéramique, a été remplacée par la plaque à induction, plus performante et économique. Découvrez les différences entre les deux systèmes, leurs avantages et inconvénients afin de choisir celle qui convient le mieux à votre cuisine.

Deux technologies différentes

La première distinction à faire entre les plaques de cuisson électrique concerne la technologie utilisée pour produire la chaleur, nécessaire à la cuisson des aliments. On peut distinguer :

  • les plaques de cuisson vitrocéramiques, où l’électricité alimente des résistances électriques ou des lampes halogènes, qui chauffent la plaque de cuisson qui conduit la chaleur à la casserole ou à votre poêle ;
  • les plaques de cuisson à induction, où l’électricité est utilisée pour alimenter des bobines électromagnétiques qui chauffent le récipient contenant les aliments par induction.

Comment ça fonctionne ?

Toutes les plaques de cuisson électriques ont en commun l’absence de brûleurs à flamme ouverte, et une surface en vitrocéramique pour transmettre la chaleur aux ustensile de cuisson. Il s’agit d’un matériau extrêmement résistant à la chaleur (jusqu’à 800°C), extrêmement dur, facile à nettoyer et également esthétique.

Les plaques de cuisson électriques en vitrocéramique ou à induction ont des zones de cuisson, mises en évidence par des sérigraphies sur la plaque. Les commandes, qui sont généralement intégrées dans la plaque, peuvent être activées d’une simple pression du doigt, de manière tactile ou non.

Plaque de cuisson vitrocéramique

Les plaques de cuisson en vitrocéramique sont essentiellement de deux types :

  • avec des plaques rayonnantes ou radiantes, équipées d’éléments chauffants circulaires concentriques ;
  • avec des lampes halogènes, équipées de puissantes lampes à filament.

Les deux plaques de cuisson utilisent le même principe : les éléments chauffants, qu’il s’agisse de résistances ou de lampes, sont placés sous une plaque en verre trempée qui transmet la chaleur aux casseroles par conduction.

Dans ce processus, seule une partie de l’énergie absorbée est transformée en chaleur avec un gaspillage d’énergie considérable. La plaque de cuisson halogène a un rendement de 58 à 60%, en tout cas supérieur aux 45 à 47% de la plaque à résistances, par rapport à laquelle, elle est plus efficace.

En effet, les lampes halogènes chauffent très rapidement et s’éteignent lorsque la chaleur souhaitée est atteinte, pour se rallumer ensuite lorsque la température descend en dessous de certains niveaux. Cela se traduit par une consommation d’énergie inférieure à celle d’une plaque de cuisson dotée d’éléments rayonnants.

Plaque à induction

Ces plaques de cuisson fonctionnent d’une manière totalement différente des plaques de cuisson vitrocéramiques. Des bobines spéciales génèrent un champ magnétique qui induit un courant électrique, à l’intérieur de la casserole ou la poêle, qui la chauffe.

Un processus qui cuit les aliments, sans feu ni flamme et qui, contrairement aux autres types de cuisson, ne disperse pas la chaleur de cuisson dans l’air ou sur la plaque de cuisson, mais la concentre sur vos ustensiles. Bien entendu, on ne peut pas utiliser n’importe quel type de casseroles ou poêles : celles en cuivre ou en aluminium ne conviennent pas, pas plus que celles en Pyrex ou en terre cuite.

Il est préférable que le fond des casseroles soit suffisamment épais. De très fines épaisseurs pourraient être déformées ou même fondues par la chaleur concentrée. Le fond  doit être plat, pour adhérer parfaitement à la surface et pouvoir ainsi fonctionner parfaitement.

Quels ustensiles choisir pour l’induction ?

Il est essentiel qu’au moins le fond de la casserole soit riche en ferrite. Sinon, l’induction ne sera pas activée. Pour vérifier que le fond de vos casseroles répond à cette exigence, il suffit d’approcher un aimant du fond, s’il colle, le test est positif, sinon non.

tefal expertisePour continuer à utiliser les casseroles que vous avez déjà dans vos armoires, il faudra disposer de poêles et de casseroles en matériau ferreux à fond plat (celles en acier inoxydable fonctionnent 80% du temps), ou vous pouvez utiliser des « disques adaptateurs » en matériau ferreux, comme certaines casseroles en aluminium ou en fonte ou en fonte d’aluminium, qui sont excellentes pour les plats à cuisson lente.

Précautions d’usage avec l’induction

Il ne fait aucun doute que parmi les plaques de cuisson électriques, l’induction est la meilleure, mais pour le moment, il n’est pas certain que les champs magnétiques générés par cette technologie constituent un risque ou non pour la santé. Toutefois, une utilisation correcte de la plaque de cuisson peut contribuer à réduire les risques. Si la plaque de cuisson se fend, débranchez l’appareil et faites-le réparer immédiatement par un professionnel.

  1. Utilisez des casseroles dont le fond correspond à la circonférence de la plaque de cuisson, en évitant les plus petites car la plaque à induction doit être entièrement recouverte ;
  2. N’utilisez pas de louches et de couverts en métal ;
  3. Si vous avez un pace-maker ou un défibrillateur, demandez conseil à votre médecin avant d’acheter une plaque à induction ;
  4. Faites attention à ne pas poser d’objets en fer sur la plaque de cuisson, car ils pourraient chauffer et être confondus avec le fond de la casserole.

Avantages des plaques électriques

Du point de vue de la sécurité, une plaque de cuisson électrique, qu’elle soit vitrocéramique ou à induction, est meilleure qu’une plaque de cuisson au gaz, car il n’y a pas de flamme, et aucun risque d’explosion dû à une fuite de gaz par exemple. De plus, les plaques de cuisson vitrocéramique et à induction, étant faites d’une surface plane et continue, réduisent le risque de renversement de vos casseroles.

Rapidité de cuisson, avantage pour l’induction

La cuisson, dans les deux types de cuisson, est extrêmement rapide. Une casserole d’eau bout en 6 à 7 minutes avec une plaque de cuisson vitrocéramique, et en 2 à 3 minutes avec une plaque à induction.

Un autre avantage des plaques de cuisson électriques est leur facilité d’installation. Comme ils ne nécessitent pas de raccordement au réseau de gaz, ils peuvent être utilisés dans les endroits où ce type d’alimentation électrique est difficile.

L’induction est plus économique

Par rapport à une plaque vitrocéramique, la plaque à induction électrique présente le grand avantage de réduire de moitié la consommation d’énergie. Le rendement est proche de 90 %, ce qui, à long terme, compense largement le coût plus élevé de la facture d’électricité.

Inconvénients des plaques de cuisson électriques

Prix d’achat en faveur de la vitrocéramique

Les plaques vitrocéramiques ont un coût d’achat plus faible, mais outre l’absorption évidente d’électricité, les lampes halogènes ont une durée de vie limitée et leur remplacement implique des coûts élevés.

A l’inverse, la plaque à induction a un prix d’achat élevé et une consommation importante. Les meilleurs produits, et ce n’est pas un hasard, sont les dernières générations de plaque, qui ont des fonctions permettant de limiter l’absorption électrique jusqu’à 1 kW.

Fonctionnalités : match nul

sigle inductionLes poêles et casseroles ne peuvent pas toutes être utilisées sur les deux types de plaque. Ces dernières doivent avoir un fond absolument plat et, dans le cas des plaques vitrocéramiques, le matériau du fond doit être opaque pour éviter de réfléchir la lumière des lampes.

Les plaques à induction nécessitent des casseroles à fond plat en fer. Lors de l’achat, vérifiez que les casseroles portent le symbole Induction (ci-contre). Les plaques de cuisson à induction présentent également quelques autres inconvénients, qui se réduisent de plus en plus, avec l’amélioration de la technologie de l’induction :

  • Risque de brûlures. Les plaques à induction restent chaudes pendant plusieurs minutes après avoir été éteintes. Même si chaque zone de cuisson est dotée d’un indicateur de chaleur résiduelle (dont le voyant reste allumé jusqu’à ce que la température descende en dessous d’un certain seuil) le danger de brûlures accidentelles est loin d’être écarté. Faites également attention à ne pas poser de chiffons ou d’objets en plastique sur la surface chaude;
  • Difficulté de nettoyage. S’il est vrai que la plaque de cuisson en vitrocéramique est une surface lisse et continue, facile à nettoyer, il est également vrai que la chaleur de la plaque de cuisson peut faire adhérer les résidus alimentaires et que le nettoyage peut être difficile. En particulier, le sucre qui se cristallise et devient difficile à enlever. C’est pourquoi les fabricants fournissent souvent un grattoir spécial pour nettoyer les dépôts tenaces. Il faut dire aussi que l’entretien de ces plaques de cuisson est réduit à presque zéro, puisqu’il n’y a pas de buses qui peuvent se boucher comme sur des cuisinières à gaz.

Pour conclure

La plaque de cuisson électrique n’est intéressante que si elle est destinée à un usage non continu, ou lorsqu’il n’est pas pratique ou possible, de faire une installation au gaz.  Aujourd’hui, on peut acheter, au même prix qu’une plaque de cuisson vitrocéramique, une plaque à induction, c’est pourquoi ce type de plaque est destiné à disparaître du marché.

La plaque de cuisson à induction convient à la cuisine d’une maison moderne. Sécurisée, la plaque se coupe automatiquement dès que la casserole n’est plus présente, ce qui limite les risques d’incendie accidentels. Elle est particulièrement adaptée aux personnes qui ont peu de temps à consacrer à la cuisine, en raison de sa rapidité de montée en température et de sa facilité de nettoyage.