Accueil Blog L’eau a-t-elle une date de péremption ?

L’eau a-t-elle une date de péremption ?

Minérale, naturelle ou gazeuse : vous êtes-vous déjà demandé si l’eau en bouteille avait une date de péremption ? Comme tous les produits emballés, l’eau en bouteille porte également sur l’étiquette des informations essentielles pour un achat et une consommation en connaissance de cause. Pourtant, nous ne savons pas toujours comment les lire correctement. Qu’indique la date figurant sur l’étiquette des bouteilles en verre et en plastique ? Peut-on consommer de l’eau au-delà de sa date limite de consommation ? Voici tout ce que vous devez savoir sur l’eau en bouteille : stockage, matériaux et risques éventuels.

Date de péremption : est-ce que l’eau en bouteille est concernée ?

Être bien informé et savoir lire les étiquettes des produits est le premier pas vers un achat en connaissance de cause : non seulement les snacks et les conserves, mais aussi toutes les denrées alimentaires emballées doivent, selon la loi, porter des informations sur le lieu et le mode de production, le mode de conservation et la date de péremption éventuelle. Et l’eau ? Comme d’autres produits emballés, l’eau minérale en bouteille porte également une date sur l’étiquette, mais qu’indique-t-elle réellement ?

La date figurant sur les bouteilles en plastique ou en verre ne doit pas vous induire en erreur : ces chiffres n’indiquent pas la « date de péremption » de l’eau, mais plutôt la période pendant laquelle il est préférable de la consommer, appelée « date limite de consommation« . Qu’est-ce que cela signifie ? L’acronyme DLC nous permet de connaître la date à laquelle, si elle est conservée correctement, l’eau conserve intactes toutes ses caractéristiques organoleptiques. Notre attention ne doit pas se porter sur l’eau, mais plutôt sur les bouteilles qui peuvent se détériorer, notamment les bouteilles en plastique, reconnaissables à l’acronyme PET.

Pas plus de 2 ans pour les bouteilles en plastique

En théorie, les molécules d’eau présentes dans une bouteille en plastique ou en verre ne peuvent se périmer d’elles-même. Pour qu’une eau mise en bouteille se dégrade, cette dernière doit avoir été mise en contact avec des micro-organismes. Cela peut-être vos lèvres lorsque vous avez porté la bouteille à votre bouche. Toutefois, il y a la problématique du contenant et de sa conservation.

En effet, l’eau conditionnée dans des bouteilles en plastique ne doit pas être conservée plus de deux ans après sa mise en bouteille, ou trois ans dans le cas du verre, mais pour d’autres raisons. Après cette période, le plastique peut libérer des traces d’acétaldéhyde ou de polyéthylène téréphtalate, une matière synthétique appartenant à la famille des polyesters qui peut être nocive pour notre santé à long terme. Et le verre ? Bien qu’il soit plus « sûr » que le plastique, le verre peut aussi être altéré et libérer des substances nocives. C’est pourquoi il est essentiel d’apprendre à stocker correctement les bouteilles, quel que soit le matériau dont elles sont faites.

Comment stocker et recycler les bouteilles d’eau ?

Le verre et le plastique – ou plutôt le PET (Polyéthylène Téréphtalate), matériau à partir duquel sont fabriquées plus de 70% des bouteilles que nous trouvons sur le marché – sont des matériaux adaptés au stockage de l’eau car ils sont imperméables aux gaz et aux micro-organismes. Mais la stabilité des matériaux dépend de la façon dont nous les utilisons et les stockons. Pour que l’eau conserve toutes ses caractéristiques organoleptiques, il est important de conserver les bouteilles dans un endroit frais et sec, à l’abri des sources de chaleur et de la lumière du soleil. Une fois ouvertes, il est conseillé de consommer l’eau dans un délai d’un ou deux jours, en veillant toujours à refermer le bouchon.

Que se passe-t-il si le PET se détériore et libère des substances nocives ? En se détériorant, le PET libère de l’acétaldéhyde, une substance qui rend l’eau légèrement sucrée. C’est le signe que les bouteilles n’ont pas été stockées correctement. La différence entre le verre et le plastique n’est pas négligeable : le verre peut être facilement réutilisé pour contenir de l’eau ou d’autres boissons, alors que le plastique ne doit pas être réutilisé du tout mais jeté dans un conteneur approprié.

Recycler correctement les bouteilles en plastique

La bouteille en plastique peut être placée dans la poubelle dédiée sans être compactée, si le consommateur le souhaite. Il n’y a pas de réelle contre-indication à ce jour concernant l’écrasement des bouteilles en plastique, dès lors qu’il est pratiqué à la main et modérément par le consommateur pour gagner de la place.

Pour achever cet article avec quelques chiffres, sachez qu’en France chaque jour, ce sont pas moins de 36 millions de bouteilles en plastique qui sont utilisées, soit 1,5 million par heure ! Un habitant français utilise en moyenne 180 bouteilles en plastique par an pour sa consommation.