Accueil Blog Le meilleur steak du monde provient d’une vache qui mange du chocolat

Le meilleur steak du monde provient d’une vache qui mange du chocolat

L’édition 2021 du World Steak Challenge s’est tenue le 10 novembre à Dublin. Le championnat du monde de steak a été remporté pour la troisième année consécutive par un producteur danois qui nourrit ses animaux avec du chocolat.

JN Meat et sa viande inimitable

La médaille d’or a été remportée par un morceau de bœuf Ayrshire élevé par JN Meat International et nourri non seulement à l’herbe – jusqu’ici tout va bien – mais aussi avec environ 500 grammes de chocolat par jour. Cela permet à la viande, qui provient d’appétissantes génisses de 16 mois, de rester non seulement très tendre et uniformément persillée, mais aussi particulièrement douce. Presque fondante, comme le jurent ceux qui ont eu l’honneur et le plaisir de la goûter. Au vu du régime alimentaire des jeunes vaches, il est facile de comprendre pourquoi.

Un produit décrit en termes enthousiastes par le président du jury du championnat du monde de steak. « Incroyablement tendre, juteux et savoureux, avec un arrière-goût délicieux qui vous donne envie d’en commander un autre« , a déclaré Ioannis Grammenos, « Il méritait de gagner. Ce steak était vraiment différent de tous les autres que j’ai pu goûter« . Une opinion visiblement partagée par tous ses collègues.

Le meilleur steak du monde est danois pour la troisième année consécutive

L’entreprise danoise JN Meat primée a pu monter une fois de plus sur la première marche du podium lors de cet événement industriel. Après les triomphes de 2018 et 2019, et l’année sabbatique il y a 12 mois, le trio a été servi à nouveau pour cette 2021 où, de l’aveu des jurés, le niveau par rapport aux éditions précédentes a sensiblement augmenté. Un fait qui renforce la victoire du producteur d’Europe du Nord, qui a excellé dans cette grande compétition composée de plus de 400 steaks provenant de 23 pays différents.

Tous les morceaux ont été dégustés par les 50 juges en une seule séance de 12 heures, en tenant compte de critères tels que le goût, la tendreté et l’apparence. Le Jack’s Creek d’Australie a remporté le premier prix pour le meilleur filet et la meilleure côte de bœuf.