ferments lactiques
Accueil Blog Les ferments lactiques

Les ferments lactiques

Les ferments lactiques sont des micro-organismes capables de métaboliser et de digérer le lactose, le sucre soluble le plus couramment présent dans le lait. Les ferments lactiques sont de « bonnes » souches bactériennes capables de métaboliser et de transformer le lactose en acide lactique à l’aide de l’enzyme bêta-galactosidase, par un processus de fermentation.

Parmi les différentes souches capables de métaboliser le lactose, celles qui sont bénéfiques à notre organisme sont également appelées « enzymes probiotiques du lait » et appartiennent au groupe des Lactobacilluses de Bifidobacterium. Naturellement présentes dans nos intestins et dans certains produits fermentés comme les yaourts, les enzymes du lait sont souvent utilisées industriellement dans la production de dérivés du lait et de produits laitiers.

A quoi servent-ils et quand est-il conseillé de les prendre ? Comment les ferments lactiques affectent-elles notre organisme et quels sont leurs effets bénéfiques ? Voyons tout ce qu’il faut savoir sur ces précieux micro-organismes.

Que sont les ferments lactiques ?

probiotiques lactiques

Les ferments lactiques sont des bactéries capables de transformer le lactose, le sucre présent dans le lait, en acide lactique, libérant ce dernier comme « déchet » du processus de métabolisation. Grâce à une enzyme appelée bêta-galactosidase, les bactéries métabolisent le lactose et le transforment en acide lactique par un processus appelé « fermentation lactique », très similaire à celui que l’on trouve dans les muscles après un effort physique intense. Le groupe des « bons » ferments lactiques comprend:

  • les lactobacilles,
  • les bifidobactéries,
  • les entérocoques,
  • et certaines bactéries du genre Bacillus.

Parmi celles-ci, beaucoup sont déjà naturellement présentes dans nos intestins où elles exercent une action protectrice et équilibrante sur la flore. Lorsque nous parlons des enzymes du lait, nous ne faisons donc pas seulement référence aux micro-organismes externes présents dans les produits fermentés tels que le yaourt, mais aussi aux bactéries que notre corps produit naturellement.

Les ferments lactiques qui sont bénéfiques à notre organisme sont aussi communément appelées probiotiques : ce nom vient de la capacité de ces bactéries à arriver intactes et viables directement dans nos intestins, en résistant à l’action des sucs gastriques.

Ferments lactiques : à quoi servent-ils ?

bouteille probiotiques ferments lactiques

A quoi servent les ferments lactiques et quels effets ont-ils sur notre organisme ? Comme nous l’avons vu, certains ferments lactiques sont naturellement présents dans notre organisme tandis que d’autres, prises par voie orale, arrivent directement dans l’intestin, vivantes et actives. L’apport d’enzymes probiotiques, par le biais d’aliments qui en sont riches ou de compléments alimentaires spécifiques, a un impact positif sur notre bien-être et notre santé. En particulier, les probiotiques, pris dans les bonnes quantités et sur une période de temps appropriée :

  • nous aident à maintenir l’équilibre de notre flore bactérienne, ce qui est essentiel pour la santé de l’ensemble de notre système gastro-intestinal.
  • renforcent et améliorent nos défenses immunitaires.
  • contribuent au métabolisme et à l’absorption de certains minéraux, notamment le magnésium et le calcium.
  • sont particulièrement utiles en cas d’antibiothérapie : les médicaments antibiotiques créent en effet un déséquilibre de la flore bactérienne, déséquilibre que les ferments sont capables de contrecarrer.
  • sont également recommandés en cas de stress et de périodes de grande fatigue, lorsque nos défenses immunitaires baissent souvent et que la flore bactérienne perd son équilibre.
  • rééquilibrant la flore intestinale, les probiotiques ont un effet bénéfique en cas de troubles intestinaux, de constipation et d’engorgement.

Pour assurer une action plus efficace, il est conseillé de prendre des ferments lactiques à jeun, en dehors des repas. Bien entendu, la manière de prendre les compléments varie en fonction de la thérapie et du dosage, il est donc toujours conseillé de consulter un spécialiste si besoin.